Espace membre

le mercredi à 17h.00, rediffusion de votre concert apéritif suivi du concert opérettes

Chaque mardi de 20h.00 à 23h.00; Franco J600; émission présentée par Armand uniquement de la chanson francophone Internationale, rediffusion le jeudi à 14h.00

Chaque mardi à 13h.00; Souvenirs d'autrefois; présenté par Pierrot, rediffusion le mercredi à 23h.00

Inscrivez-vous à notre new letter

Le Mad'lèneu 2022 est en vente au prix de 4€ dans divers commerces et cafés de Jumet

Jumelage

L'aventure débute en 1968...

Voilà déjà quelques temps qu'une idée un peu folle trotte dans la tête de Jean DETERVILLE, le bourgemestre de Jumet.

Pourquoi, en effet, ne serait-il pas possible "d'exporter" Jumet?
Pourquoi Jumet ne pourrait-il pas sortir de ses frontières?

L'idée de metrre sur pied un jumelage avec une cité soeur germe progressivement dans son esprit.

Seulement voilà...
Un jumelage, cela ne s'improvise pas!
Quelques questions se posent immédiatement: jumeler oui, mais avec qui? Comment organse-t'on un tel évènement et quel type de manifestation faut-il envisager?

1969

Le conseil communal a réflechi à la question. Il est décidé de faire appel à des "professionnels" du jumelage.
Le bourgmestre et deux échevins, R. PAYEN et O. BERGER, descendant sur Paris pour faire adhérer leur commune à la fédération Mondiale des villes unies.
Par la même occasion, ils y déposent un dossier complet de présentation.
Cette fédération pourrait être comparée à une agence matrimoniale dont le but est de faire gagner du temps aux cités qui cherchent à nouer des contacts.

Plus sérieusement, le principe majeur de la Charte des Cités unies est que le jumelage des villes, par la connaissance des hommes et l'amitié qui en découle, est le moyen de construire efficacement la paix.

Contact est pris avec la petite ville de Saint-Jnien, chef-lieu de canton dans le département de la Haute-Vienne.

Située à l'ouest du département, Saint-Junien, cité d'environ 11.000 habitants, est à l'époque un ancien et important centre de la ganterie.
Outre cette activité, elle compte encore quelques tanneries et mégisserie, et développe une industrie du papier largement alimentée par les forêts de Dordogne et du Limousin.

Une délégation comprenant le bourgmestre DETERVILLE, O. BERGER, R. PAYEN (échevins des Fêtes et des Régies) et A. LAMBERT (conseiller communal) se rend à Saint-Junien vers la fin du mois d'octobre 1969 aux fins d'y prendre les premiers contacts.
Situation Saint-Junien

Les représentants jumetois sont accueillis par Roland MAZOIN, maire, Martial PACAUD, maire honoraire, et tout le conseil municipal. Les différents partenaires ne tardent pas à trouver des atômes crochus et mettent en valeur, au travers de leurs discours, les nombreux points qui pourraient réunir les deux cités.

Le mariage des deux cités est définitivement scellé le 22 mai 1971 en la salle d'honneur de l'hôtel de ville de Saint-Junien.
Un échange de cadeaux succède aux discours de M. TOULAT, représentant du Comité des Villes Unies, R. MAZOIN et R. PAYEN, devenu entre-temps bourgmestre de Jumet.
La visite se poursuit par une visite du château de Rochechouart et s'achève par un bal au Palais des Sports.
Au terme de quatre jours de fête, nos vaillants jumetois reviennent la tête pleine de souvenirs et d'émotions.
De nombreux liens se sont tissés et vont traverser les générations.

Le mariage des deux cités est définitivement scellé le 22 mai 1971 en la salle d'honneur de l'hôtel de ville de Saint-Junien.
Un échange de cadeaux succède aux discours de M. TOULAT, représentant du Comité des Villes Unies, R. MAZOIN et R. PAYEN, devenu entre-temps bourgmestre de Jumet.
La visite se poursuit par une visite du château de Rochechouart et s'achève par un bal au Palais des Sports.
Au terme de quatre jours de fête, nos vaillants jumetois reviennent la tête pleine de souvenirs et d'émotions.
De nombreux liens se sont tissés et vont traverser les générations.

Commentaires

23/06/2022 à 01h06, admin a écrit:

2023 : Ostensions Septennales à Saint Junien

Connectez-vous pour commenter
Site web conçu intégralement par Joey Allard